Info choix coffre fort

Classification et certification de coffre-fort











Classification coffres-forts

En 2016 les “valeurs assurables” ou “indication de la valeur du contenu” sont ajustée et divisé. Aussibien les anciens montants que les nouveaux montants sont affiché.
Une fiche d’information qui explique en résumé les différents normes et certifications des coffres-forts et armoires ignifuges est disponible : Fiche informative normes coffres forts et armoires ignifuges.
 


Norme EN 14 450

Cette norme sert à répartir les coffres et les armoires fortes en dessous de la résistance 0. Pour une distinction claire ils sont divisés en 2 niveaux de sécurité donnant chacun une indication de la valeur assurée du contenu.


Montants précédents :

Coffres-forts suivant EN 14 450
Classe  Indication de la valeur du contenu
Security Level S1 € 2 500
Security Level S2 € 5 000


Montants Actuels :

Coffres-forts Suivant EN 14 450
classe   Indication de la valeur du contenu "Argent liquide"  Indication de la valeur du contenu "objets de valeur"
Security Level S1 € 2 500 € 5 000
Security Level S2 € 5 000 € 9 000

 

Norme EN 1143-1

Coffres-forts suivant EN 1143-1 sont divisées en différentes classes, chaque classe correspond à une indication de la valeur du contenu.

 

Montants précédents :

Coffres-forts suivant EN 1143-1
Classe  Indication de la valeur du contenu
0 € 12 500
I € 25 000
II € 40 000
III € 75 000
IV € 110 000
V € 150 000
VI € 225 000


Montants Actuels :

Coffres-forts suivant EN 1143-1
classe   Indication de la valeur du contenu "Argent liquide"  Indication de la valeur du contenu "objets de valeur"
0 € 7 000 € 14 000
I € 10 000 € 20 000
II € 25 000 € 50 000
III € 45 000 € 90 000
IV € 75 000 € 150 000
V € 125 000 € 250 000
VI € 250 000 € 500 000


Norme EN 1143-2

Norme spécialement conçue pour les coffre de dépôt de fonds, elle a les mêmes classes et indication de la valeur du contenu que EN 1143-1. En pratique le coffre de dépôt le plus haut certifier à la classe D IV.
 


Indication de la valeur du contenu

Cette valeur indique la somme d’argent contant qui peut etre couvert par l’assurance si le coffre est fracturé. Ces montants sont indicatif, et peuvent s’augmenter dépendant d’autre facteurs comme la situation de l’environnement, les risques provoqué par la nature du bien à protéger, systèmes de protection additionnels, etc. Pour cela vous prenez le mieux contact avec votre assureur.

Important est que les montants pour « argent liquide » et les montants « objets de valeurs » ne peuvent pas s’additionner. Par exemple un classe 3 peut contenir € 45 000 en argent liquide ou € 90 000 en objets de valeur. 


Test des coffres-forts à l’effraction


Les test se font dans des laboratoires spécialisés et accrédités. Toutes ces instructions sont affilées de l’ESFG (European Fire and Security Group) et utilisent les mêmes méthodes, le même appareillage et les mêmes procédures.
Les différent laboratoires sont :

•    CNPP – Centre National de Prévention et Protection, en France
•    Instituto Giordano, en Italie
•    SBSC – Svensk Brand-och Säkerhetscertificierung, en Suède
•    VdS Schadenverhütung, en Allemagne

Le fait que toutes ces institutions travaillent ensemble, échangent leur expérience et indiquent les nouveaux dangers nationaux augmente la qualité des tests et facilitent l’ajoute d’éléments nouveaux aux normes qui existent. Ils ont ainsi développé à court terme une nouvelle classe pour les ATM (automates de banque) pour parer aux nombreuses explosions par le gaz.

Avant de tester un nouveau coffre les plans en sont étudiés et les remarques éventuelles sont communiquées au fabricant qui peut ainsi adapter son projet. Après approbation des plans le constructeur doit fournir deux modèles.
Le test consiste en la formation de deux ouvertures dans le coffre. Une petite de 100 x 100 mm qui constitue un accès partiel (partial access) et une plus grande ouverture de plein accès (full access). Chaque classe de résistance à l’effraction correspond à une quantité d’unités de résistance (resistance units). La classe 3 par exemple correspond à 80 RU pour l’accès partiel et 120 RU pour l’ouverture de plein accès.  

Chaque outil possède un coefficient d’outil qui est introduit dans une formule. Seul le temps effectif que l’outil entre en contact avec le coffre est porté en compte. Les personnes qui exécutent les test peuvent utiliser autant d’outils qu’ils jugent nécessaire.
Le test se fait, après étude de la fabrication, sur le point le plus vulnérable du coffre. On contrôle aussi si la construction est conforme au plan de fabrication. Lorsque les test des coffres sont positifs ceux-ci sont certifiés.
Cela se fait par un organe accrédité pour la certification, en pratique il s’agit souvent du laboratoire lui-même ou de l’ECB.S.

Après cet examen le fabricant est contrôlé à l’improviste plusieurs fois par an. De plus il est tenu à la norme ISO 9001 pour les systèmes de qualité.


Attention : tous les certificats ne sont pas égaux.

Sur le marché apparaissent des coffres-forts et salles-fortes qui ne sont pas certifiés par des organisations dépendants de l’ECB.S, tels que les certificats IMP de Pologne, Tresor Test de la République Tchèque, certificats Espagnols etc.… qui sont inférieurs et non-comparables aux coffres correctement testés et certifiés.

SBSC a testé un coffre Polonais certifié par IMP comme étant de classe 5. Le résultat indique que ce coffre n’obtient pas la classe 2. A ce sujet il est intéressant de savoir que SBSC ne disposait pas des plans de fabrication et ne pouvait donc pas faire d’étude préalable.
Voir ce document ici


De par son service à la clientèle Atelier Boonen est parfois confronté avec de tels coffres. Bien que d’un aspect solide la qualité s’arrête souvent là. Nous ne citons ici qu’un exemple. Dans le quartier diamantaire d’Anvers nous sommes appelé pour ouvrir un coffre espagnol dont on n’a ni la clef ni le code. 30 minutes suffisent pour ouvrir ce coffre qui porte une indication EN 1143-1 Grade VI c.a.d. la classe la plus haute. 

Quelques remarques :
•    Bien que le coffre pèse 1300 kg et a des parois épaisses celles-ci sont remplies d’un béton assez faible que l’on a percé sans utiliser la percussion.
•    Il n’y a aucune protection anti-forage.
•    Le coffre est muni d’une plaque de verre et d’un « relocker » mais ce dernier peut se passer en tournant fortement la poignée.
•    Le coffre-fort a une serrure classe 2 et un secret mécanique classe 1 alors qu’un coffre classe 6 doit être pourvu de serrures classe 3.


Nous ne pouvons qu’insister sur le fait de choisir uniquement des coffres certifiés par l’ECB.S.
Vous pouvez consulter la liste complète des coffres-forts certifiés par l’ECB.S sur le site http://www.ecb-s.com/_rubric/index.php?rubric=65&pmId=84d6565c-cbb6-4dbc-9d8d-ea12fc77560c#vorbedingung


Sources
SBSC
ECB.S
CNPP
Kaso OY



retour